Le Zep de Pat

     
15-06-2007   (294 vues )

Désolé pour ceux qui attendent mon article de cette semaine, s'il y en a... mais la fin de l'année est ce qu'elle est avec son lot de boulot!

En attendant je vous invite, O lecteurs attentifs à étancher votre soif de Led Zeppelin en allant visiter le site de Pat, très bien fait, avec beaucoup de choses très intéressantes sur le sujet. A voir absolument... Le lien se trouve dans la rubrique "Liens" sur votre droite... A bientôt

     

So confused.....

     
05-06-2007   (365 vues )

Confus est l'état dans lequel on reste, à l'écoute de ce morceau de Led Zeppelin dont je vais parler aujourd'hui et qui s'intitule bien entendu "Dazed And Confused". Ce morceau repris du chanteur folk Jake Holmes dans son album "The Above Ground Sound", d'abord par les Yardbirds où jouait Jimmy Page, pour lesquels Holmes avait fait une première partie de concert, aura atteint son paroxysme psychédélique avec Led Zeppelin qui lui aura enlevé la teinte folk de Jake Holmes pour lui donner les aspects assez mystérieux d'un vieux blues sombre dans la première partie du morceau, et un enchaînement rock inattendu très rapide, déjanté. On imagine aisément Jimmy Page en transe, menant la chanson de ses solos emprunts de frénésie, à la fois dérangeants, mais entraînants, presque attirants, donnant envie de rentrer dans cette transe alors que sans s'en rendre compte, on y est déjà...

 

Ce morceau est expérimental, pour l'époque à laquelle il est joué. Il était impossible de prévoir comment les gens allaient réagir à une telle chanson. La chanson se veut provocante dans son style et dans ses paroles. A tel point que pour la chanson de Jake Holmes, et même plus tard de Led Zep, la rumeur prétendait que les paroles racontaient l'histoire d'un bad trip à l'acide de Jake Holmes lui-même, qui révéla en 2001 dans le magazine Shindig! que cette chanson parlait d'une fille qui ne savait pas si elle restait où partait... c'était donc après tout une simple chanson d'amour... et peut-être que même Led Zep en la reprenant ne connaissait pas cette vision de Holmes... qui sait?

 

Cette chanson aura sûrement fait des ennemis à Page... une multitude de musiciens classiques auraient certainement voulu le voir sur un bûcher pour avoir fait ce qu'il a fait... utiliser un archer sur une guitare électrique. Mais en faisant cela, il a donné au morceau des couleurs qui font que "Dazed And Confused" de Led Zeppelin est ce qu'il est, et a offert aux fans de la première heure, des concerts mémorables de lui-même agitant majestueusement cet archer de violon, en lambeaux à la fin du morceau !!!

 

Je vous laisse maintenant avec ce "Dazed And Confused" issu également du bootleg "Birth Of The Gods", et avec la non moins interressante version album de Jack Holmes... Enjoy

 

Intro

 

Dazed And Confused - San Francisco - 1969

 

Dazed And Confused - Jake Holmes - 1967

 

     

La Naissance des Dieux

     
28-05-2007   (302 vues )

Il y a bientôt 40 ans naissaient sur nos terres européennes un des plus grands groupes de rock de l'histoire : Led Zeppelin. Quatre jeunes musiciens, dont seul Jimmy Page avait eu une réelle expérience internationale de la scène avec les Yardbirds, à qui on avait prédit un avenir bien peu glorieux, ne tardèrent pas à faire pâlir les mauvaises langues. En seulement quelques mois,  naissait de la fusion de ces quatres dieux une musique que même les générations n'ayant pas connu les années 70 (comme moi) n'y pourront pas rester indifférent. Mélange des blues les plus profonds du sud des Etats-Unis, remis au goût du jour, souvent agrémenté d'une petite touche orientale, de bluegrass, parfois même de reggae, et dont certains riffs de guitare et du synthé de John Paul Jones pouvant rendre jaloux les compositeurs de musique electro des décennies futures, ce Blues Hard Rock Heavy Metal Trash Reggae Symphonique etc.... est une symbiose musicale permanente pour les amateurs et au moins agréable pour les autres...

 

Mais assez parlé, il faut passer aux réjouissances auditives. Je compte faire découvrir petit à petit à ceux qui le veulent, sur ce blog, les bootlegs de Led Zeppelin, ces enregistrements pirates que Peter Grant, manager de Led Zeppelin, s'est efforcé de faire disparaître avec une furie parfois démesurée, mais n'ayant pas totalement réussi, les fans de la première heure nous laissent aujourd'hui des trésors de concerts live inédits. Et l'on commencera par une version de "I Can't Quit You Baby" issu du bootleg "Birth of The Gods", concert à San Francisco du 11 Janvier 1969, où les américains on pu assister à une véritable naissance des dieux du rock lors de la première tournée aux Etats-Unis de Led Zeppelin.

 

Cette chanson écrite par le bluesman Willie Dixon, a été de nombreuses fois reprises, mais ce sera Led Zeppelin, qui comme pour beaucoup d'autres titres, laissera une empreinte indélébile sur cette musique. Et comme les vrais fans n'en ont jamais assez, on pourra aussi écouter la présentation timide d'un Robert Plant qui tente de combler les temps morts nécéssaires à l'accordage de la Les Paul de Page. Bonne écoute !

 

Intro

 

I Can't Quit You Baby - San Francisco - 1969

 

     

Décembre 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Archives


Catégories

     

Liens

     
Led Zep By Pat

Qui est en ligne?

     
  • Visiteurs: 1

Divers

     

RSS - Articles

RSS - Commentaires